English version below

Le cortège quitte la place des Nations

Fiers, ils l’étaient

La Veggie Pride, c’est la « fierté d’être végé ». Et fiers, ils l’étaient, pour cette première Veggie Pride internationale. Les participants se sont rassemblés sur la place des Nations, devant l’ONU. En effet, si l’ONU a pour mission de « maintenir la paix et la sécurité dans le monde« , il n’y oeuvre que pour une partie des êtres vivants qui peuplent la terre et permet que les animaux soient massacrés – 165 millions par jour, rappelle le tract qui a été largement distribué aux passants tout au long de l’après-midi.
Après une prise de parole de David Oliver, fondateur de la Veggie Pride, c’est Jérôme Dumarty, militant activiste et organisateur de cette manifestation, qui a donné le ton: « Soyons fiers de vivre sans tuer! », slogan repris par le cortège.
Ils étaient un millier* dans la rue pour représenter une foule encore plus importante qui ne veut plus se cacher: des dizaines de millions de personnes sont végétariennes. Aujourd’hui, l’objectif était de mettre en avant les fondements éthiques du végétarisme et les banderoles que brandissaient les manifestants réclamaient la compassion et la justice pour ces êtres sensibles dont la souffrance et la mise à mort est permise par tous. « Acheter, c’est voter » a rappelé un des happenings qui a ponctué la marche. Cette scène, organisée par les participants polonais, a illustré combien notre façon de consommer est influente: acheter des produits animaux, c’est choisir de soutenir une industrie mortifère.
Pour cette manifestation internationale, un Indien, un Suisse et un Anglais ont remis une pétition de 7700 signatures au rapporteur spécial de l’ONU. Il y est demandé la fin des discriminations à l’encontre des personnes végétariennes et le respect de leurs droits. Les participants entendent bien voir cesser les injustices dont sont victimes les animaux et pour cela, ils deviennent la voix de ceux qui ne peuvent pas parler… « Notre voix pour les animaux », c’était d’ailleurs la phrase imprimée sur la banderole de tête, traduite en anglais. Il veulent que cette voix soit entendue et reconnue. Ce n’est pas encore le cas. Ridiculisées, marginalisées, les personnes sensibles à la souffrance animale dérangent puisqu’elles remettent en question un système ancré dans les mœurs et la vie sociale de tout un chacun.
Les manifestants ont parcouru les rues de Genève pour se rendre sur la plaine de Plainpalais où de nombreux stands associatifs les attendaient. La Ligue Suisse contre la Vivisection, Végétik, Sea Sheperd, L214 ont proposé une information riche à l’attention de tous. « Pour que la souffrance animale sorte du silence » (un des slogans de l’après midi), de nombreux bénévoles se mobilisent dans les milieux associatifs. 
Une manifestation réussie, le plus grand rassemblement de végétariens pour les animaux jamais organisé: pari tenu.
 
Article: Marie Dulout
Photos: Jean-Pierre Froud
Pour l’équipe de la Veggie Pride
Samedi 18 mai 2013
*400 personnes se sont regroupées place des Nations, rapidement rejoints en cours de parcours par de nombreuses autres, pour être environ 800 à la gare cornavin et plus de mille participant-es place Plainpalais.
Image de prévisualisation YouTube

18 mai 2
Premier happening sur la place des Nations: « Une terre pour les animaux »
3
4
5
Discours de David Olivier, le fondateur de la Veggie Pride
6
cortege
8
10
Happening sur la place de la Navigation, sur le sujet des poussins mâles broyés vivants, dans l’industrie des oeufs
9
re11
Lecture de la lettre adressée à la Haute Commissionaire des droits humains, Navanethem Pillay, durant la remise de la pétition auprès de l’ONU, en face du Palais Wilson
13
La manifestation traverse la vieille ville de Genève
14
Descente en direction de la place Neuve
15
Une famille végétalienne
17
18
Happening sur la plaine de Plainpalais, pour l’abolition de la viande
19
20
Et après…
Après la manifestation et la visite des stands associatifs sur la plaine de Plainpalais, de nombreux manifestants se sont rendus sur l’éco-site de la Veggie Pride pour partager un épatant repas (chili con soja au menu!). Sur le site, une petite équipe de cuisinier-e-sbénévoles s’attache depuis jeudi à nourrir parfois jusqu’à 200 personnes par repas, alors qu’un « snack bar » propose toute la journée des sandwiches, cupcakes et cookies 100% sans produits animaux.Le soir, à peine remis de la longue et dynamique marche, certain-e-s encore sans voix d’avoir crié des slogans durant 3 heures non-stop, une joyeuse cinquantaine de personnes ont fait trembler le plancher de la « Veggie Party » à la salle des Evaux, dansant jusqu’à 3h30 du matin sur une sélection de tubes intemporels aussi bien que de succès de la chanson africaine contemporaine. Il a fallu que, clé en main, le responsable de la salle les mette à la porte, pour qu’enfin chacun-e prenne le chemin de son lit. Pas de photographe pour immortaliser les déhanchements des campeurs en grosses bottes pleines de boue… et c’est tant mieux. (fvr)

They were proud

The Veggie Pride is, as the name suggests, about being proud of being a veg*an. And they were proud at the first International Veggie Pride. Over 800 participants gathered at the Place des Nations, in front of the United Nations in Geneva, Switzerland. While the UN’s mission is to “maintain international peace and security”, they only implement this mission for a select few of the living beings on this planet. They allow non-human animals to be slaughtered- 165 million each day, as stated in the leaflet distributed to passers-by throughout the afternoon.

After a speech by the founder of the Veggie Pride, David Oliver,  Jerome Dumarty, an activist and one of the organisers, set the tone by saying: “Be proud of living without killing!”, a slogan that was taken up by the parade.

Around 1000 vegans and vegetarians took to the streets, representing an even larger group- tens of millions of people are vegetarians. Today, the goal was to highlight the ethical foundations of vegetarianism and the banners waved by demonstrators demanded compassion and justice for the sentient beings whose suffering and death are considered to be completely acceptable. “Buying is voting”, pointed out one of the mini-events during the march. This event, organized by a Polish group participating in the march, illustrated how our consumer habits are influential: buying animal products is analogous to choosing to support a deadly industry.

For this international event, an Indian, a Swiss and an English person delivered a petition of 7,700 signatures to the Special Representative of the UN. The petition calls for putting an end to discrimination against vegetarians and for respect for their rights. The participants intend to see an end to the injustices inflicted on animals and to use their voice for those who can not speak. “Our voice for animals” was the slogan printed on the leading banner. The petition asks that their voice be heard and recognized, which is not yet the case. Ridiculed and marginalized, those people sensitive to animal suffering disturb and upset others, since they challenge a system rooted in the customs and social life of all people.

Protesters marched through the streets of Geneva, finally stopping at Plainpalais where various associations stands were waiting for them. The Swiss League against Vivisection, Végétik, Sea Shepherd and L214 offered a wealth of information to anyone interested. “So that animal suffering is no longer kept silent” (one of the slogans of the afternoon), numerous volunteers were mobilized.

This successful event was one of the largest gathering of ethical vegetarians ever organized- the gamble was worth it.

Article: Marie Dulout

Photo: Jean-Pierre Froud

The team of the Veggie Pride

Saturday, May 18, 2013

2 commentaires à “18 mai”


  1. 0 Sara 19 mai 2013 à 11:24

    Super blog et bravo pour la mise à jour hyper réactive !

    Super manif, hier, merci à l’équipe suisse qui s’est déchirée cette année.

    Répondre

    • 1 veggiepride2013 19 mai 2013 à 13:51

      Merci Sara! On est sur les rotules, mais tellement content-e-s de voir tous ces gens réunis, c’est magnifique!

      Répondre

Répondre à Sara Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Hharininer |
Curoosrewin |
Ermenonville La Grande |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fiber-optics' Home - F...
| Actualités de la guerre à l...
| Web Bookmarks