20 mai 31

La Veggie Pride soutient la Semaine Mondiale pour l’Abolition de la Viande

La dernière journée de la Veggie Pride ouvre la Semaine Mondiale pour l’Abolition de la Viande. Plusieurs villes accueilleront cette semaine des stands d’information et des happening en ce sens. A cette occasion, les participants de la Veggie Pride se sont rassemblés à côté du Palais de justice de Genève. Leur revendication: des droits pour les animaux. Pour illustrer l’impératif du droit à la liberté, une personne était enfermée dans une cage. Le droit a ne pas être la propriété d’autrui était représenté par une personne couchée à terre et enchaînée. Un compteur géant, tenu par 8 militants, additionnait le nombre d’animaux tués pour la consommation humaine au cours de l’action, appuyant la demande de droit à la vie pour les animaux. Étonnés, critiques ou mal à l’aise, les passants ont été interpellés par cette scène, expliquée par un texte qui leur a été lu et distribué. En effet, après la ratification de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme en 1948, les manifestants appellent l’établissement d’une Déclaration Universelle des Droits des Animaux. « Nous avons un devoir particulier envers tous ceux qui ne sont pas capables de prendre une part active à la société humaine ni de défendre eux-mêmes leurs intérêts. Appliquer en la matière des principes contraires aux humains et aux non-humains, c’est commettre une discrimination injustifiable. [...] La reconnaissance et la protection des droits des animaux sont tout aussi révélatrices de l’état d’avancement de notre civilisation que la reconnaissance et la protection des droits de l’homme. »

Ce happening était donc centré sur la question des droits des animaux et de la place que leur accorde la société. Les manifestants remettent en cause le spécisme (discrimination en fonction de l’espèce). Il est temps de reconnaître que l’industrie de la viande génère des souffrances inutiles et évitables. La viande n’est pas nécessaire à la santé humaine. Tous les mauvais traitements que les animaux subissent ne servent qu’à satisfaire un caprice gustatif. L’abolition de la viande est un objectif qui peut sembler incongru mais qui devient un impératif. Les militants ne le pensent pas en terme d’écologie ou de santé. Certes, la fin de la production de viande serait salvatrice à ces niveaux. Ceci dit, pour les participants, la question morale suffit à remettre en question cette industrie mortifère, par respect pour les animaux. Parce que « C’est aujourd’hui, avec nous, que commence l’avenir qui leur appartient. » (conclusion du texte lu et distribué lors de l’action)

 

Photos: Jean-Pierre Froud, Texte: Marie Dulout

Pour l’équipe de la Veggie Pride, lundi 20 mai 2013

(pour en savoir plus sur le mouvement pour l’abolition de la viande, consultez http://www.meat-abolition.org/fr/ sur la demande de droits pour les animaux: http://www.international-campaigns.org/journee-internationale-droits-animaux/ )

 

droit3

droit1

droit2

7

61

21

 

Quelques photos sur le site de la Veggie Pride à Bernex, qui a accueilli plusieurs centaines de militant-e-s et de visiteurs durant les 5 jours de conférences, de rencontres, de stands et de repas collectifs:

cuisine

Au boulot en cuisine pour nourrir jusqu’à 200 personnes par repas!

snack_team

Une partie de l’équipe « snack-bar », qui a proposé durant tout l’événement gâteaux, cookies, sandwiches, apéritifs et boissons.

 

 

 

0 commentaire à “20 mai”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Hharininer |
Curoosrewin |
Ermenonville La Grande |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fiber-optics' Home - F...
| Actualités de la guerre à l...
| Web Bookmarks